Pia Myrvold

Oeuvres

Bio

Pia Myrvold est une artiste de l’ère du numérique. Elle a commencé en Norvège dans les années 80. Après plusieurs importantes expositions collectives et personnelles, en Europe et en Amérique du Nord, elle se lance dans une recherche pluridisciplinaire et développe des projets mêlant toutes les nouvelles technologies aux plus anciennes. C’est dans cette optique qu’elle crée de nouvelles formes dans de nouveaux espaces issus de l’architecture, de la mode, de la musique, du design mais aussi des nouvelles technologies, d’internet et de la vidéo et même de la danse contemporaine. En 1992, elle déroule ainsi 500 mètres de tissu dans le parc de la Villette à Paris pour un « vent urbain ». Elle lance ensuite une collection de vêtements « déconstruits ». En 1994 le magazine Vogue la classe parmi les quarante plus importants designers au monde. Pia Myrvold expérimente alors les outils « art tech », logiciels informatiques ou Internet. Fruit de tout ce travail, elle présente, en 2004, un de ses projets les plus ambitieux, “Female Interfaces”, au Centre George Pompidou à Paris. Il s’agit d’une performance avec des vêtements interactifs, où les performers font apparaître des images projetées en appuyant sur des boutons et des panneaux placés à l’intérieur de leurs vêtements. Ils deviennent protagonistes d’actions et de pensées créatives Elle exposera également au Centre d’architecture à New York en 2006. Récemment, Pia Myrvold a exposé ses peintures, ses installations vidéo et tous ses travaux interactifs dans différentes capitales européennes et surtout dans deux musées majeurs de Norvège : le Centre Norvégien pour le Design et l’Architecture à Oslo en 2007 et le Rogaland Musée d’Art Contemporain à Stavanger en 2008. Pour conclure, Pia Myrvold effectue depuis des années un travail remarquable d’intenses recherches sur les interactions et les influences des nouvelles technologies sur l’environnement et les émotions de l’être humain. Malgré l’utilisation de médias extrêmement différents, elle réussit à construire une oeuvre d’une parfaite cohérence. C’est pour ces raisons que la Galerie moretti & moretti après le succès remarqué de sa première exposition « Lay down the Reality » qui réunissait 16 jeunes artistes du Street Art et qui voulait depuis longtemps organiser un événement dans le monde du digital, a décidé de consacrer une exposition personnelle à Pia Myrvold, laissant les 750 m2 de la galerie à son imagination éblouissante et infinie.
Be Sociable, Share!

Les commentaires sont fermés.